Une fenêtre sur le printemps?

Les dernières tâches blanches fondent sur les hauteurs de Nafraiture, Sugny et Bagimont.

 

Sous la caresse d'un soleil encore fragile, un rouge-queue en émoi exécute un ballet endiablé au son du "vouit-vouit" de la sitelle agitée.

Les deux insouciants nous plongent dans quelqu'ambiance de printemps.

 

Bois débardés et fendus attendent de rassurer nos hivers futurs.

La sève nouvelle des hêtres se prépare à expulser la fourrure rouille de l'an dernier.

Le soir se fait border d'une couverture rougeoyante aux bords violacés.

(PhG)

Écrire commentaire

Commentaires: 0